En détail

Solstice


Qu'est-ce qu'un solstice? Définition et explication:

un solstice, en termes familiers aussi solstice appelé, décrit le moment où le soleil a la plus grande distance avec le soi-disant équateur céleste pour projeter l'équateur dans l'espace. L'équateur se réfère au grand cercle, qui se situe exactement au milieu entre le pôle nord et le pôle sud, a donc la même distance des deux pôles et est défini avec une latitude géographique de 0 °.

Les solstices se produisent deux fois par an dans le monde entier et marquent le début de l'hiver ou de l'été. Sous nos latitudes - c'est-à-dire dans l'hémisphère nord - le solstice d'été a généralement lieu le 21 juin tandis que cette période dans l'hémisphère sud est le début de l'hiver. la 21 décembre cependant, il définit le jour du solstice d'hiver dans l'hémisphère nord et annonce l'été dans l'hémisphère sud. Les solstices, selon la saison, apportent le jour le plus court ou le plus long de l'année et, associés à cela, la nuit la plus longue ou la plus courte.

Bases pour comprendre un solstice

Pour les moments où les équinoxes se produisent sur Terre, les deux intersections entre l'équateur céleste et ce que l'on appelle l'écliptique sont importantes. Celles-ci marquent le début du printemps et de l'automne. L'été et l'hiver, en revanche, sont définis par les tropiques, qui sont situées au sud et au nord de l'équateur. Sous les tropiques, le soleil se tient à son zénith lors d'un solstice, c'est-à-dire verticalement au-dessus de lui. Même avec les solstices, qui divisent le cycle annuel en jours plus ou moins longs selon la position du soleil, l'écliptique joue ainsi un rôle essentiel.
L'écliptique fait référence à tout grand cercle sur la sphère céleste qui semble définir le mouvement du soleil pendant une année. Cependant, ce n'est qu'un cercle imaginaire qui marque réellement l'orbite de notre planète autour du soleil. L'écliptique étant inclinée de 23,5 ° par rapport à l'équateur céleste, les changements d'altitude de la position du soleil se produisent à midi au cours d'une année, ce qui se remarque comme des différences de saisons. Alors que le soleil s'attarde sur l'horizon pendant plus de 12 heures en été et reste haut à midi, en hiver, c'est le contraire. Cela affecte non seulement les longueurs jour-nuit, mais également la quantité d'énergie solaire frappant la terre et donc les conditions de température des saisons individuelles.

Solstices et leur signification

Au moment d'un solstice, la distance entre le soleil et l'équateur céleste ainsi que l'autre hémisphère est la plus grande. Au moment de chaque solstice d'été, par conséquent, la majeure partie de l'écliptique quotidienne est au-dessus de l'horizon, que nous percevons sur Terre comme le jour le plus long, et donc la nuit la plus courte. Inversement, au moment d'un solstice d'hiver, il se situe surtout sous l'horizon, qui se manifeste comme la nuit la plus longue et le jour le plus court. La relation entre l'écliptique et l'horizon est mieux visible sur les pôles lorsque le soleil traverse les cercles polaires.
Selon le calendrier grégorien en usage aujourd'hui, les solstices marquent le début de l'été et de l'hiver et ont lieu selon les règles de changement les 21 ou 22 juin et décembre.
Les Romains et les Grecs appelaient les solstices le Solstice, ce qui se traduit par «l'arrêt du soleil». Ce mot latin est encore utilisé aujourd'hui dans de nombreuses langues. Ce n'est pas seulement depuis l'Antiquité que les gens s'orientent sur les solstices pour rencontrer le bon moment pour semer et récolter. Surtout dans les cultures du nord, où les changements climatiques perçus par les solstices sont plus visibles que dans le sud, des fêtes et des rites ont lieu depuis les premiers temps afin de célébrer ces temps et leurs effets sur la vie des gens.